Greenfield ouvre la voie dans la banque digitale ! 📱

Le COVID-19 a accéléré la nécessité pour le marché bancaire à se transformer, la refonte des services financiers pour mieux répondre aux besoins du marché sera vitale pour permettre aux consommateurs dans le monde entier de réaliser toutes les aspirations qu’ils pourraient avoir dans leur vie. La prochaine étape est de rendre ces services financiers invisibles en les intégrant dans la vie de tous les jours. Nous commençons déjà à le voir avec des solutions comme Amazon Lending ou Apple Pay qui ont émergé, comblant les écarts entre les consommateurs et les entreprises. Face à cette montée en puissance des banques digitales, des néo-banques ou encore des big techs, les banques traditionnelles cherchent une nouvelle forme d’innovation pour lutter contre ces acteurs du digital: Le projet Greenfield

Qu’est-ce que cela signifie ? 

Pour rester dans la course, les banques doivent se libérer de leurs systèmes et opérations héritées tout en tirant parti de leur expertise, de la conformité et de leur bilan financier. L’objectif va être de construire une nouvelle banque, mais digitale et à partir de zéro, qui doit être en capacité à cannibaliser la banque existante. Ce projet permettra de lier l’expertise des banques aux aspirations des clients, tout en restant sous le  contrôle d’un établissement régulé.

De cette manière, les banques agissent comme des facilitateurs de plateformes et les opportunités de co-création sont importantes. En combinant les avantages d’une banque traditionnelle avec l’agilité et la flexibilité des fintechs, une banque pourra créer rapidement des solutions convaincantes et les livrer directement à ses clients. Au cours des dernières années, nous avons vu cette tendance émerger avec Marcus de Goldman Sachs, Boursorama de la Société Générale ou encore Pepper de la Bank Leumi. 

La tendance à construire sa propre banque digitale a pris le dessus depuis quelque temps car cela permet de créer un nouveau monde où la technologie est le moteur de la digitalisation des services financiers. Construire sa banque digitale devient une stratégie d’innovation à envisager de plus en plus sérieusement

Créer une banque digitale et intelligente ? 

En regardant vers l’avenir, les banques traditionnelles envisagent de créer des banques digitales, transparentes et plus intelligentes où les clients seront au cœur de l’écosystème. Les nouvelles gammes de services et produits financiers seront personnalisées, proactives, pertinentes et mieux adaptées aux besoins des clients car les banques auront exploité et analysé les données consommateurs.  

Pour arriver à cet objectif, la banque doit créer une nouvelle culture basée sur l’innovation, l’ouverture, l’agilité et la croissance. Il devient indispensable d’utiliser des technologies de Cloud, de CBS de nouvelle génération, d’Open Banking, d’APIs, d’Intelligence Artificielle et de Machine Learning - non seulement pour automatiser les processus et offrir des informations en temps réel, mais aussi pour expliquer comment les décisions sont prises - pour construire une banque digitale de premier plan et mobile centric. En se basant sur une solution Core Banking Platform, les banques peuvent créer des acteurs adaptés à la révolution digitale en créant des parcours fluides, tout en en passant d’une philosophie de banque pour tous à une banque pour chacun, ce que recherchent les consommateurs d’aujourd’hui.

Des nouvelles technologies 

Les priorités ont grandement changé, les nouvelles technologies sont les principaux moteurs du changement stratégique des banques, avec l’évolution des attentes clients et des impératifs réglementaires. Des technologies telles que l’IA, le Machine Learning, les APIs, la Blockchain ou encore la Cyber Sécurité sont devenues des réflexions stratégiques clés dans l’évolution de la banque de demain. D’ailleurs, les banques ont fait des investissements de plus en plus importants sur ces nouvelles innovations et les régulateurs cherchent de plus en plus à réguler ces technologies. Le marché bancaire (régulateurs, conseils, banques, fintechs) est très conscient des besoins d’innovation et de l’impact grandissant de la technologie. Ces technologies vont permettre aux acteurs bancaires d’intégrer rapidement de nouvelles idées et fonctionnalités tout en facilitant la mise à l’échelle des produits et services financiers. Il faut cependant être prêt, digitalement parlant, pour pouvoir les exploiter à 100%.

De nouveaux acteurs entreprenants 

Les fintechs, les néo-banques ou encore les spécialistes de la plateformisation sont des acteurs spécialisés dans les technologies et axés sur les clients. Ils sont en capacité d’exploiter toute la puissance des technologies disruptives pour pouvoir développer des produits et services financiers pertinents pour les clients, le tout à un coût défiant toute concurrence. 

Les néo-banques comme Monzo, Starling Bank, N26 ou encore Revolut ont été conçues de A à Z dans l’univers du digital. Pendant ce temps-là, les GAFA et Big Techs testent les limites du monde bancaire en créant des banques digitales et des cartes de paiement grâce à leurs technologies et partenaires (Google, Apple ou encore Samsung). Ce constat permet de se poser quelques questions: Comment une banque peut-elle rivaliser avec des acteurs tellement rapides, agiles et spécialistes du digital ? Puis comment passer d’une culture du produit, qui conduisait à la prise de décisions stratégiques, à une culture technologique et client ?

Des architectures IT vieillissantes 

Malheureusement, la plupart des banques traditionnelles possèdent aujourd'hui des architectures et des systèmes IT complexes et non adaptés à l’ère du digital. En raison des silos produits qui ont été créés, cela les rend inflexibles et difficiles à maintenir, à modifier, à évoluer et ils sont de plus en plus coûteux. Plusieurs banques ont donc décidé de s'orienter vers une stratégie de rénovation progressive de leurs systèmes IT, tout en déployant au fur et à mesure de nouvelles technologies dans les activités de la banque. Cette stratégie s’avère longue et coûteuse en raison d’une multiplication de projets complexes, reposant sur une série de mise en œuvre et sur plusieurs années.  Pour éviter un embourbement interminable, les banques doivent briser leurs systèmes, organisations et cultures pour construire une nouvelle banque reposant sur de nouvelles technologies ainsi que sur une culture agile et innovante. 

De nombreuses banques s’appuient sur ces systèmes, organisations et cultures hérités. Comment briser ce moule et prendre la voie pour devenir une vraie banque digitale ? 

Briser l’existant pour un nouveau départ dans l’ère du digital 

En supprimant ces barrières, les banques seront en mesure de s’évaluer et de définir une nouvelle feuille de route vers le succès. Alors que la transformation digitale a longtemps été dans les plans des banques, il est nécessaire maintenant de se tourner vers une nouvelle alternative: celle de créer une nouvelle banque entièrement digitale sous une nouvelle marque, tout en tirant parti des forces des banques traditionnelles, à savoir l’expertise métier et la compliance. 

En créant ce nouvel acteur digital, les banques ont la capacité de passer sur une culture agile et innovante, comme les fintechs. De plus, elles possèdent des avantages concurrentiels face aux néo-banques et aux Big Techs, à savoir créer une nouvelle banque en ayant des bases client existantes, des connaissances réglementaires et de conformité, ainsi que la détention d’une licence bancaire.  

La création de cette banque digitale n’est plus un nouveau phénomène, plusieurs banques se sont déjà lancées dans ce projet: Marcus de Goldman Sachs, Boursorama de la Société Générale, Pepper de la Bank Leumi ou encore OpenBank de Santander en Espagne. En mettant en place une nouvelle entité sur un Core Banking System de nouvelle génération (ou Core Banking Platform) dans le cloud, les banques trouveront un moyen viable de mettre en œuvre leur transformation digitale. Cette mise en œuvre dans le Cloud offre une sécurité supplémentaire et une évolutivité permettant un déploiement en continu de nouvelles fonctionnalités et de mises à jour des services financiers. 

En brisant la complexité des coûts et des risques liés à la modernisation progressive des anciens systèmes, ces nouvelles banques digitales peuvent être construites et opérationnelles en 3 mois. En se lançant dans un projet Greenfield autonome, les banques traditionnelles accélèrent leur transformation digitale, tirent parti des nouvelles technologies et conçoivent une culture agile, le tout en créant d’abord une banque digitale.

  • innovation

  • fintech

  • corebanking

  • greenfield

Nous contacter.

TagPay, le partenaire technologique dont vous avez besoin pour construire votre institution financière.

Vous souhaitez en savoir plus sur TagPay et sa solution ?

Tenez-vous au courant

Abonnez-vous à notre Newsletter.

Pouvons-nous vous envoyer des e-mails ?